Jordan Reeves teste son canon a paillettes. (Credit photo: Autodesk)

Jordan Reeves teste son canon à paillettes. (Crédit photo: Autodesk)

Jordan Reeves a dix ans. Récemment, elle a été invitée à participer à l’atelier Superhero Cyborgs. Organisé à San Francisco par l’association d’initiation au design KIDmob et la société de logiciel de design Autodesk, le programme de cinq jours est conçu pour des enfants de 10 à 15 ans atteints de malformation des bras. Objectif: créer des prothèses innovantes avec l’aide de designers et ingénieurs professionnels.

Jordan, née avec un bras gauche atrophié juste avant le coude, a décidé qu’elle voulait une prothèse qui lui serve de canon à paillettes. Comme tous les autres participants, elle a utilisé les logiciels de design d’Autodesk, y compris TinkerCAD et Fusion 360, pour tester son prototype créé avec une imprimante 3D.

De même que le mouvement des “makers” vise à transformer les consommateurs en créateurs, KIDmob ambitionne d’initier les enfants à la possibilité de créer les objets dont ils rêvent. En l’occurrence pour les participants au Superherp Cyborgs, des outils de super héros… simplement parce que c’est rigolo. Avec, sur le long-terme, un partenariat avec des designers et ingénieurs d’Autodesk pour développer les prothèses dont ils ont réellement besoin dans la vie quotidienne, à un coût abordable. Par exemple, l’ingénieur d’Autodesk Cody Unger parle dans cette vidéo de sa collaboration avec le petit Aidan.

Toute l’histoire est dans Fast Company.

By | 2019-07-08T21:19:00+01:00 mars 30th, 2016|Innovation, Veille|0 Comments

About the Author:

Avatar

Leave A Comment